- Vélo-Canaux-Dodo - https://www.velocanauxdodo.fr -

La Flow Vélo

Du 7 au 14 août 2020, se lancer sur la Flow vélo nous permet d’aller visiter une vieille cousine qui vit dans le Limousin. Aussi partons nous en voiture vers Vayres dans la Haute Vienne au lieu dit « La côte » qui porte bien son nom. 

Itinéraire prévu

[1]Après une journée chez la cousine, nous prendrons les vélos pour rejoindre Saint-Junien et prendre le train vers Limoges puis Thiviers, point de départ de la véloroute. Nous la suivrons pendant 7 jours jusqu’à la pointe de la Fumée, embarcadère vers l’ile d’Aix. Le retour est prévu en train depuis Rochefort vers Angoulême puis autocar jusqu’à Saint-Junien et retour à vélo vers Vayres pour boucler la boucle. 

La Vienne à Saint-Junien

Bien évidement, toujours les mêmes problèmes avec la SNCF! La ligne Angoulême-Limoges a été désaffectée entre Angoulême et Saillat (arrêt avant Saint-Junien) et est remplacé par des autocars. Méfiant, prévoyant, je me suis renseigné avant le départ pour savoir si les cars prenaient les vélos. et la personne que j’ai contacté de la compagnie de cars m’a assuré que oui. Mais, voir dernière étape!).

 

 Les étapes

coeur_022 Après une journée et une nuit chez la cousine, nous préparons les montures et partons vers 10H30 vers Saint-Junien. 

 

Vayres → Saint-Junien (21 km) → Thiviers (train) → Nontron (35 km)

Saint Jean de Cole

Belle route avec moins de voitures que de côtes (2  belles de 100m), arrêt au château de Rochechouart puis pique-nique à St Junien au bord de la Vienne. A la gare puis Ter jusqu’à Limoges. Tout le personnel SNCF (au guichet, dans le train puis sur le quai à Limoges) est charmant (doivent être inquiets pour l’avenir de leur petit bout de ligne!). Second Ter vers Thiviers et départ à vélo vers 16H sous un soleil de plomb(*). Belle voie verte un peu rustique par endroits sur une ancienne voie ferrée, passage au très beau village de Saint Jean de Cole. Au Km 23, à Saint Pardoux la Rivière, il faut prendre la route pour Nontron. Attention! de belles côtes avec des passages à plus de 8%! Arrivée à Nontron à 19H30.

(*)A noter les températures entre 36° à l’ombre et 47° au soleil!

Nuit à Nontron au camping l’Agrion Bleu [2] où nous optons pour une tente toute montée au bord de la rivière, avec matelas, frigo, table et chaises (30€). Quel confort!

 

Nontron → Angoulême (62 km)

La Touvre

Départ 8H par un temps couvert (ça fait du bien parfois!) jusqu’à 10H. Encore de la route avec des pentes redoutables sur une vingtaine de km. Visite du beau village de Javerlhac. On atteint une belle voie verte juste avant Feuillade que l’on suit jusqu’à Brouterie; aire de piquenique avec table un peu avant le village. Une dernière petite côte puis on redescend vers les sources de la Touvre (résurgence) aux eaux turquoises. Petites routes et tronçons aménagés jusqu’à Angoulême. Vers le camping en longeant la grande plage du plan d’eau avec une foule énorme dans l’eau! Montage de la tente sous un arbre maigrelet, piscine et pizza au restau du camping. 

 

Nuit au camping du Plan d’eau [3] **** mais sans ombre! 

 

Les infos du jour: GROSSE CANIVULE sur toute la France, 55 départements en alerte orange dont la Charente et le Périgord, bref, là où nous sommes!

 

Angoulême → Cognac (72 km)

Pont sur un bras de la Charente

Réveil matinal et départ 8H. Temps couvert et pas trop chaud jusqu’à midi. Belle voie verte le long de la Charente jusqu’à l’écluse de Fleurac. Itinéraire Bis jusqu’à Trois Palis; mélange de voies aménagées, petites routes et culs de sac. Puis toujours itinéraire Bis par Sireuil dans la vallée de la Charente jusqu’à Champmillon où on retrouve l’itinéraire officiel sur la D84 jusqu’à Châteauneuf sur Charente. Nouvel itinéraire en partie sur la D22, passage à Saint-Simon son port et son bistrot, Bassac et son Abbaye,  puis Voie verte rustique (GR) jusqu’à Jarnac. Halage rustique jusqu’à Bourg-Charente puis route jusqu’à l’entrée de Cognac. Installation à l’hôtel, petit tour en ville, il fait chaud et étouffant et on se réfugie dans un MacDo climatisé pour une glace. Diner au même endroit et dans les mêmes conditions! 

coeur_022Nuit à l’hôtel Ibis [4] bien climatisé.

Comme d’habitude sans surprise: Bon accueil, les vélos toujours bienvenus.

 

Cognac → Crazannes (60  km)

 Petit dèj matinal en

Passerelle accolée au pont

mode Covid! Tout est emballé, pince et gants, 1 seul passage masqué au buffet, mais… pas pour nous car nous sommes les seuls levés! Départ 8H et quelques gouttes 20 minutes plus tard. Bon orage, arrêt sous un arbre pour sortir les Kway qui sont au fond des sacoches bien sûr. Ca s’arrête et on repart mais ça recommence de plus belle! Miracle, une guinguette (le Clapotis à Rouffiac) sur les bords de Charente nous permet de nous abriter. 

Succession de petites routes, chemins agricoles et voies vertes (avec de beaux aménagements) le tout bien roulant, ombragé (pas de chance pour aujourd’hui!) et en bord de Charente jusqu’à Saintes. Visite de la cathédrale St Pierre et de son cloitre du 13ème, arc de Germanicus et office du tourisme et en route pour Crazannes. Petites routes agrémentées de quelques variantes aménagées sous une chaleur écrasante. Arrivée au camping à 16H. Installation sur herbe verte ET à l’ombre. Un voisin caravanier et avec qui nous parlons vélo nous propose 2 fauteuils et de l’eau fraiche. Piscine bien agréable et diner au restau du camp délicieux et copieux! Le GRAND bonheur.

coeur_022Nuit au Camping du Petit Bonheur [5] qui porte si bien son nom. Petit camp familial (33 emplacements) tenu par un couple au calme et à l’ombre.  

 

Crazannes → Rochefort ( 53 km)

La passerelle de la Cèpe

Pain frais à 7H, petit déj, pliage et départ 8H25. Nous suivons une rigole d’irrigation parallèle à la Charente avec beaucoup de diverticules vers des villages inintéressants jusqu’au pont de la Cèpe, superbe passerelle cyclable aménagée sur la Charente. Passage à Tonnay-Charente (aucun commerce!) et voie verte vers Rochefort, quelques emplettes et pique-nique devant la corderie royale. petite sieste à l’ombre, tour de l’Hermione et en direction du pont transbordeur qui vient d’être rénové et qui fonctionne! cela fait de nombreuses années qu’on voulait le prendre mais à chaque fois il était en panne ou fermé. Donc passage à la maison du pont (petit musée), eau fraîche passage du pont (superbe! 2€/pers) et en route par la piste cyclable pour un tour le long du méandre de la Charente vers Soubise  ou l’on prend le bac (1,60€/pers). Re voie verte sur l’autre rive vers Rochefort et Vergeroux et notre Ibis Budget. 

coeur_022Nuit à l’hotel Ibis budget de Vergeroux. 

Toujours parfait. Les vélos sont même au garage.

 

Rochefort → Fouras → Rochefort (42 km) → Angoulême

La gare de Rochefort

Un dernier petit tour pour aller jusqu’au bout de l’itinéraire et apercevoir l’ile d’Aix. P’tit Déj Covid, sacoches laissées à l’hotel et un faux départ pour cause de pluie. Après l’attente d’une accalmie, on repart mais il pleut plus ou moins fort mais tout le temps! plusieurs arrêts sous bâche. A Fouras, rue piétonne très encombrée malgré la pluie, un tour au marché aux poissons: superbe, puis au fort Vauban pour s’y abriter: vue mouillée sur Aix et Oléron. Route jusqu’à la pointe de la Fumée, déjeuner d’huitres et moules dans la guinguette d’un producteur et le temps se lève. Jusqu’au port voir le bateau pour l’ile d’Aix où nous n’irons pas (on y était l’an passé!). 

Retour dans les flaques mais avec le soleil, récupération des sacoches bien sèches, à la gare de Rochefort (beau batiment) et en TER vers Angoulême où on arrive à notre hotel à 19H45. 

 

Nuit à l’hôtel Ibis budget d’Angoulême. Un peu vieillot et défraichi mais les cyclistes et les vélos y sont bien accueillis. 

 

Angoulême → Saint-Junien (Car) → Vayres (21 km)

Lucien sur la gare d’Angoulême

Visite de la ville écourtée pour cause de pluie. On se réfugie à l’hôtel puis on se rend à la gare pour y attendre le car. L’esplanade de la gare routière est immense, avec des arrêts partout sans que le n° de notre ligne soit indiquée! On se renseigne mais personne ne peut nous indiquer où il se gare. Longue attente. Enfin il arrive et il pleut fort. Le chauffeur ne veut pas que l’on mette nos vélos en soute …. il y a déjà UN sac dedans! Négociations. je dis au chauffeur ce que m’avait dit la personne que j’avais contacté de la compagnie mais il n’en démord pas! Enfin, pleurs de madame et le chauffeur jette l’éponge. On part en compagnie de 3 autres personnes, nos 2 vélos et un sac en soute. Que ne faut-il pas faire quand on veut voyager avec son vélo!
SNCF ou compagnies de car: même combat! 

Voyage arrosé et arrivée à St-Junien au sec. La route vers Vayres qui présentait 2 montées et 3 descentes à l’aller a du être modifiée pendant notre périple car elle a maintenant 2 descentes et 3 belles montées! dur dur et c’est là, je crois, que j’ai décidé de bientôt passer au VAE! 

Côtes, route mouillée et beaucoup de circulation et retour donc difficile à Vayres mais accueil chaleureux de la cousine. Apéro bien mérité, bon dîner et repos.

 

Balade à l’Ile Madame (32 km)

La Passe aux bœufs et l’Ile Madame

A l’occasion d’une semaine (printanière!) début mars 2021 à Oléron et avant le deuxième confinement, une petite balade à l’ile madame. 

Voiture garée à Soubise, petites routes et chemin. le long de la Charente, passage au Fort Lupin direction Port-des-Barques et traversée à marée basse par la passe aux bœufs. Tour de l’ile et retour Soubise le long du Pertuis. Balade sympa.

 

 

 

 

Le parcours 

Ci-dessous la trace du parcours.

Les traces GPS  sont disponibles dans le menu téléchargements [6].

[map kml= »http://www.velocanauxdodo.fr/wp-content/gpstraces/flow2.kml » style= »width:900px; height:500px; border:2px solid black; margin:20px 20px 20px 20px; » z= »9″]
Parcours agréable sur un réseau de voies vertes aménagées sur d’anciennes voies ferrées et de petites routes calmes. Quelques beaux tronçons nouvellement créés. Le balisage est complet et bien fait y compris sur les nouveaux tronçons.  On sent la grande motivation des aménageurs d’en faire un itinéraire d’excellence. 

La documentation:

La plaquette « Guide d’inspiration » disponible dans les offices du tourisme.

Les sites Flow Vélo [7] , France vélo tourisme [8]

Les guides: Chamina, du Routard, Ouest-France…