Visiteurs

En ligne: 1
Aujourd'hui: 150
Cette semaine: 373
Total: 997773

Autres sites velocanauxdodo

En bref

Toutes les pages sont accessibles par le menu sous l'image de bannière.
-----
Pour réagir sur une page ou un article utilisez les commentaires.
-----
Pour nous contacter allez sur la page contact

Carte interactive

Catégories

Randos vélo

Croisières

Moselle-Sarre

Imprimer cette page Imprimer cette page

Du 14 au 19 août 2021 sur les halages et voies vertes de la Moselle,  de la Sarre et du canal des houillères de la Sarre.

Le voyage:

Le voyage vers Nancy initialement prévu en train a été fait en voiture en raison d’une météo incertaine qui nous a obligé à caler notre rando en fonction du temps. Au retour, TER de Sarrebourg à Nancy. La voiture nous a attendu sur l’immense parking gratuit du cinéma Kinepolis qui, en plus, jouxte l’hôtel où nous avons passé la première nuit.

Nuit à l’hôtel Ibis Budget Nancy centre. 

Les vélos sont toujours bien accueillis et rangés dans un débarras.

 

 Les étapes

Nancy → Metz  (72 km)

C’est parti!

L’hôtel a aussi la particularité de se trouver à deux pas de la Meurthe que nous suivons sur une belle voie verte jusqu’à la confluence avec la Moselle. La voie suit les méandres de la Moselle et les canaux de dérivations trop rectilignes. Nous découvrons les énormes écluses qui accueillent des péniches de 110m de long! Inhabituel pour les amateurs de (vieux) canaux au gabarit ‘Freycinet » que nous sommes. Peu d’aménagements et nous trouvons miraculeusement une minuscule table pour notre pique nique à Pagny-sur-Moselle. Il fait chaud et nous apprécions les vingt derniers km avant Metz où la voie serpente entre fleuve et étangs à l’ombre de beaux arbres.

Installation à l’hôtel, visite en ville, diner près de la cathédrale et spectacle son et lumière.

Nuit à l’hôtel Ibis Metz centre-cathédrale. 

Plan de circulation un peu compliqué dans le quartier de l’hôtel; une voie pour les autos, une pour les bus, des sens interdits, des immeubles avec des escaliers…. mais on y arrive. Comme d’habitude dans cette chaine, pas de surprise.

Metz → Perl/Schengen (69 km)

Véloroute « Charles le Téméraire »

Petit dèj copieux et quelques réserves pour le midi. Départ 9H30, sortie de Metz le long de la Moselle jusqu’à Maizières puis le long du canal rectiligne sur une dizaine de km sans intérêt jusqu’à Thionville. Fait remarquable, une station-service-vélo avec tables, bancs et…. borne outillage et gonflage! Rare en France. Si vous tombez en panne, faites le au niveau d’Hauconcourt! Une petit bière à Thionville, visite de curiosités locales (Pont écluse de Yutz) et le long du fleuve et des premiers méandres. Pas de table bien sûr pour le pique nique mais heureusement, nous avons investi dans deux fauteuils pliants et légers et nous nous arrêtons à l’ombre avec vue sur la centrale nucléaire de Cattenom. Le paysage devient de plus en plus vallonné et les méandres de plus en plus serrés. Passage à Sierck (château), Schengen (espace) et arrivée à Perl (côte). Installation à l’hotel et diner pizzeria en compagnie d’un couple Lorrain. 

Nuit à l’hôtel « Central hotel » 

Quelle côte! situé tout en haut de la ville (dénivelé 60m). En fin de journée, on apprécie le VAE. Vélos dans un grand garage fermé. Bon accueil (on parle français… rare!) chambre correcte et petit déj copieux.

 

Perl → Trèves (54 km)

Schengen. Symbole de l’UE à la frontière de la France, de l’Allemagne et du Luxembourg.

Départ 9H15. Le temps qui devait être beau s’annonce gris! Belle voie verte le long de la Moselle. On découvre le réseau cyclable Allemand (et Luxembourgeois car une autre voie verte longe la Moselle sur l’autre rive), roulant, large,  continu et bien signalisé. Pleins de camping le long du fleuve; des caravanes avec auvent en dur, sol béton… des résidences secondaires. Petite incartade en face au Luxembourg à Womeldange, propret et fleuri, belles maisons et coteaux plantés de vignes. Nous longeons la Moselle jusqu’à la confluence avec la Sarre à Konz. Grands ponts et beaux aménagements cyclables. Pique nique sur un banc et sous les arbres (petite pluie). Arrivée 14H à Trèves et installation à l’hotel. Après-midi culturel dans la ville et ses vestiges romains: Porta Negra, Basilique, thermes… 

Nuit à l’hôtel « Schroeders City-Style-Hotel » 

Non loin de la « Porta Nera ». Local à vélos fermé dans le parking de l’hotel fermé. Belle chambre, rue calme. Pas de p’tit déj (en raison du Covid!?) mais bouilloire, café, thé, barres céréales…./ à disposition. 

 

Trèves → Mettlach (46+14 km)

Le fameux méandre de la Sarre à Mettlach

Ptit déj en chambre matinal. On repart en arrière jusqu’à la confluence à Konz pour prendre la voie cyclable le long de la Sarre. de beaux méandres et des vignobles sur des coteaux très pentus. Passage à Saarburg. La Sarre est navigable jusqu’à Sarreguemines et équipée d’immenses écluses à la hauteur de chute impressionnante. Pique nique « bucolique » en bord d’eau, de route et de train sous un temps couvert. On ne s’attarde pas! Immenses carrières de grès rouge le long de la rivière. A Saarholzbach, changement de rive pour rouler sur une piste plus calme. Peu avant Mettlach, la voie (non asphaltée!)  remonte le long du coteau pour atteindre une petite chapelle qui domine la rivière. belle vue. Arrivée à Mettlach vers 14H30. Pose des sacoches à l’hotel et montée vers Orscholz pour admirer LE méandre : 7km de montée, 7km de descente. Retour en ville…. déserte! boutique immense Villeroy & Boch (manufacture historique de cette marque à Mettlach) et diner dans une pizzeria déserte. Lugubre! 

Nuit à l’hôtel  » Saarblick » 

En centre ville. Garage à vélos sécurisé.

 

Mettlach →  Saarbrücken (65 km)

L’utile et l’agréable!

Ptit dèj copieux. Nos voisins de table allemands font office d’interprète avec la serveuse. Départ vers 10H. Il fait gris et pas chaud (les cheminées fument aux alentours!). Belle piste le long de la Sarre, passage du méandre. Quelques courts arrêts pour déguster des mûres ou prendre quelques gouttes (d’eau). Pique nique sur une table au bord de l’eau. La vallée de la Sare est une voie de communication et la piste est bien trop souvent en bord de route ou d’autoroute! donc bruyant.

Détour par le site classé à l’Unesco de la vieille ville industrielle de Volkingen et arrivée à Saarbrueken. Installation à l’hôtel, tour de ville et diner dans un resto italien (encore!) où nous apprécions de pouvoir partager avec le personnel dans une langue que nous saisissons un peu mieux que l’allemand. 

Nuit à l’hôtel  » Ibis Saarbrücken City » 

En centre ville. Cage à vélo dans parking sécurisé.

 

Saarbrücken →  Sarrebourg (105 km)

P’tit déj copieux et rab pour midi. Longue discussion avec la serveuse française qui nous parle de la vie des frontaliers, des difficultés liées à la crise sanitaire et des relations entre voisins et l’apprentissage de la langue voisine qui se perd d’un coté comme de l’autre. 

La passerelle redoutable de Gondrexange

Départ 9H15 le long de la Sarre jusqu’à Sarreguemines ou le gabarit du canal revient à la norme Freyssinet. L’aménagement du canal est aussi à la « norme » française: pas de table si ce n’est sur l’autre rive du canal, inaccessible aux vélos, réservée donc aux plaisanciers! Nous dégotons enfin un banc près d’une écluse pour le pique nique. Nous longeons le canal des houillères de la Sarre jusqu’à son embranchement avec le canal de la Marne au Rhin à Gondrexange. Ha! la passerelle de Gondrexange! Elle n’a pas évolué depuis 2011, année où nous l’avons découverte (sans l’emprunter!). cette fois ci il faut la traverser: démontage des sacoches, batteries, portage du tout et remontage. Ni VNF, ni la région n’a encore eu l’idée d’y adapter un plan incliné pour les vélos. Quand on revient d’Allemagne c’est consternant. Sur le canal de la Marne au Rhin jusqu’à Sarrebourg. Attention, le canal ne passe pas dans Sarrebourg et le balisage vers la ville n’est pas très explicite. Du centre ville à l’Ibis budget. Diner dans la zone.

Nuit à l’hôtel Ibis Budget 

sans commentaire!

Situé dans la zone commerciale à 3km du centre. Peu ou pas d’aménagement cyclable, échangeur redoutable et beaucoup de voitures. Ca commence mal! Premier hôtel du groupe où nous sommes mal accueillis avec nos vélos. Pas de place pour eux dans l’hôtel. Il faut mettre les vélos dans la chambre ou sur un râtelier à l’extérieur ou dans le parking couvert payant! Du jamais vu! On suggère à la personne de l’accueil de nous donner, si disponible, une chambre PMR plus grande (option qui nous avait déjà proposée dans d’autres établissements). Si fait , mais dans une deuxième chambre car dans la première la douche ne fonctionne pas! Ici on aime ni les vélos ni les fauteuils roulants. 

Sarrebourg →   Nancy (en train) et retour maison

A la gare puis train-train habituel; se rendre sur le quai par un escalier redoutable, trouver le wagon pour les vélos, sera-t-il devant ou bien à l’arrière? Y-aura-t-il de la place? 

beau wagon, vide avec la place pour nos vélos. Une petite heure et nous voilà à Nancy.

Un tour en ville, retrouvailles avec notre auto et en route vers la maison.

Conclusion

L’itinéraire parcouru est une partie d’une véloroute dénommée SaarLorLux du nom de la grande région qu’elle traverse. Curieusement cette véloroute n’est nulle part décrite sur les sites Français! Voir plus bas le lien vers un site Luxembourgeois.

Cette balade, la première sur le territoire Allemand nous a permis de découvrir un réseau cyclable de qualité, continu, entretenu, bien signalisé et sécurisé. Nous avons logé dans des hôtels disposant de vrais garages à vélo sécurisés et suffisamment grands. 

Par contre, difficile de manger local. 80% des restos sont des pizzeria et les menus ne sont jamais traduits (même en anglais!). C’est la raison pour laquelle nous avons souvent diné italien! 

Le parcours 

Ci-dessous la trace du parcours.

Les traces GPS  sont disponibles dans le menu téléchargements.

La documentation:

Photos

Imprimer cette page Imprimer cette page

Sans commentaire