Fesse de bouc

Visiteurs

En ligne: 2
Aujourd'hui: 2
Cette semaine: 339
Total: 599582

Autres sites velocanauxdodo

En bref

Toutes les pages sont accessibles par le menu sous l'image de bannière.
-----
Pour réagir sur une page ou un article utilisez les commentaires.
-----
Pour nous contacter allez sur la page contact

Carte interactive

Catégories

Randos vélo

Croisières

Organiser sa rando

A partir de notre expérience, quelques conseils pour organiser sa rando vélo.

aveloD’abord s’y prendre suffisement tôt. Vous bénéficierez de tarifs avantageux (Prem’s) en train et vous aurez plus de chance de trouver un gîte qui vous convient. Pensez que l’itinéraire que vous allez préparer dépend de nombreux facteurs: les moyens de transport disponibles pour se rendre au lieu de départ et pour revenir, les hébergements, votre forme physique et la nature du chemin (véloroute/sentier, côtes…), les étapes culturelles (chateaux, caves…), etc…

 

Train et vélodansletrain

Pour les randonnées que nous pratiquons, linéaires sur plusieurs centaines de km, le train est le seul moyen de transport qui nous permet, depuis chez nous de rejoindre les points de départ ou d’arrivée ou, depuis le poit d’arrivée de revenir au point de départ. Ensuite, nous sommes un peu écolo et  nous avons la chance à Massy d’avoir une gare TGV. Donc, première étape, trouver des villes de départ et d’arrivée desservies par la SNCF avec des trains qui prennent les vélos.

  • TGV: Certains acceptent les vélos (4 places par rame!) à 10€ par vélo et par trajet. Attention aux « Lacroix », voir Nantes à Brest.
  • Corail Intercité: La plupart acceptent les vélos. Bon courage pour trouver le wagon!!
  • Corail Teoz: Certains acceptent les vélos à 10€ par vélo et par trajet.
  • TER: Vélo acceptés. Attention de plus en plus de petites lignes ont été remplacées par des autocars dénommés aussi TER mais qui ne prennent pas les vélos.
  • RER, trains de banlieue: Vélos tolérés les WE et jours fériés et en semaine hors heures de pointe.

La réservation (et surtout pour les vélos dont les places sont limitées) est conseillée, voire obligatoire (TGV).

Pensez à repérer sur votre itinéraire les villes desservies par le train (et vélo), ça peut être utile en cas de pépin.

Vous pouvez consulter l’excellent site des amis de la nature qui propose une page bien documentée sur ce ssujet.

Itinéraire

memapD’abord le guide de la rando s’il existe et une bonne carte.

Si vous voulez sortir des sentiers battus, renseignez-vous auprès des offices de tourisme (note de mai 2009: NON, les offices de tourisme ne connaissent que les parties aménagées) et des associations (cyclistes) locales. re note de mai 2009: Vous trouverez la meilleure info auprès des Maires des villages et petites villes traversés. Ils connaissent tous les chemins, sentiers ainsi que leur état, aménagements et travaux: une mine! n’hésitez pas à les contacter.

J’utilise un logiciel de cartographie (Memory Map) avec lequel je définis les étapes (pour nous, entre 40 et 70km/jour). Le logiciel me permet d’apprécier les distances et profils (Mais c’est tout plat un canal! ) ainsi que les variantes: site historique, village, cave(encore!)… Utiles aussi les sites de cartographie avec photos aériennes Google Earth ou Géoportail qui donnent une bonne idée sur la présence de chemins et leur praticabilité.

Un outil proposé par le magazine Fluvial sur leur site fluvialnet, fluviacap ou fluppy (par analogie avec Mappy) vous permet d’évaluer les distances le long des voies d’eau. Développé pour la navigation fluviale, il devrait être adapté prochainement au vélo.

Chemins de halage

En règle générale, s’ils n’ont pas été rétrocédés aux collectivités locales (voies d’eau déclassées) qui les entretiennnent, les canaux, ouvrages et chemins sont la propriété, gérés et entretenus par l’établissement public VNF (Voies navigables de France). A ce titre il est normalement nécessaire de demander l’autorisation de circuler sur les chemins de halage. L’entretien qui incombe à VNF, est bien sûr lié à l’usage qu’en fait VNF. Tous les tronçons font l’objet d’un entretien nécessaire à la conservation du canal. Un entretien plus régulier sera fait si le tronçon est utilisé par les éclusiers notament pour se rendre d’une écluse à une autre. On trouvera donc, des tronçons asphaltés, des chemins dégagés et d’autres moins! Attention, tout dépend souvent du moment ou vous allez passer. Un même tronçon peut être roulant un jour et se transformer en forêt vierge quelques semaines plus tard!

Hébergement

beaugitePour les trouver, les guides, mais surtout les offices du tourismes. Nous privilégions les chambres d’hôtes pour le contact avec les « autochtones » et leur accueil toujours chaleureux, le confort, le charme et souvent la table et la cave (chez les vignerons). Les gîtes d’étapes, moins nombreux, souvent gérés par les communes offrent un bon rapport qualité/prix. Les hôtels dans les petites bourgades sont à éviter, souvent chers et non entretenus. Les hébergements décrits sont ceux dans lesquels nous avons séjournés. D’autres, nouveaux ou non décrits dans les guides, sont ici.

Nouriture

Sur le vélo, quelques barres de céréales. Le midi piquenique et le soir, restau, table d’hôte ou confection du repas au gîte (voir la page consacrée aux recettes spéciales rando). Attention, la France est devenue un désert pour le petit commerce. Faites vos courses dès que vous trouvez un commerçant encore en activité. Il est des régions (la Nièvre par exemple) où vous pouvez rouler des heures sans trouver le moindre bout de pain! Rappelez-vous que vous êtes en vélo et que le super marché du coin est peut-être à 10km!

leveloMatériel

  • Un vélo avec une pompe et le matériel de réparation: jeux de clés, écrous, boulons, chambres à air, rustines et colliers de serrage plastique (avec ça, on répare tout!).
  • 2 sacoches arrières, une sacoche de guidon, une gourdasse, une sonnette (y’a plein de piétons sur les chemins de halage), un éclairage avant et arrière, un casque, des gants et un gilet jaune.
  • Le superflu: GPS de rando (Que celui qui s’est perdu en suivant un canal me fasse signe).

Habillement pour 8 jours

  • Sur soi pour partir et pour les « soirées »: sous vétements, pantalon-short,  chemisette, sweet polaire et chaussures (tennis ou marche petite randonnée, léger et respirant (pensez que vous allez les garder une semaine).
  • Dans les sacoches: sous vétements suivant consommation (ce n’est ni encombrant, ni lourd et en plus  facile à laver), 1 cycliste jambe longues et un court, 2/3 Tee shirts  manches courtes, 1 tee shirt manche longues, cape de pluie, sandales, gants, frontale et lunettes de soleil.
  • En commun: une petite serviette de rando, toilette, pharmacie, photo, des sacs plastiques, savon pour lessives, fil et pinces à linge, couteau avec tire-bouchon, nécessaire de réparation, cartes et/ou GPS, barres céréales et topette (en cas de déprime) et sel pour les nouilles.
  • Si besoin: Sac à viande (et duvet) et serviettes.

On réparti tout ça dans des sacs plastiques (étanches) qui vont dans les sacoches.

Entrainement

Si c’est votre première rando-vélo, estimez vos capacités et testez les avant de planifier l’itinéraire. Pour notre part, on a estimé qu’on pouvait faire 50km par jour, alors on est allé faire 50km le long du canal d’Orléans. Et on s’est dit: On peut le faire… une journée! Ensuite, nous sommes repartis sur le même canal pour 2 étapes de 50km. Et on s’est dit: Si on peut le faire 2 jours, on peut le faire 8 jours, les jambes et le c.. tiennent!

Si vous n’êtes pas trop sportifs, comme nous, faites quelques balades le WE, allez au boulot en vélo, faites du vélo d’appartement, vous n’en apprécierez que mieux votre rando.

Documentation

C’est sur cette page.

A vos vélos…..

Imprimer cette page Imprimer cette page

1 commentaire pour Organiser sa rando

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

captcha

Please enter the CAPTCHA text