Visiteurs

En ligne: 1
Aujourd'hui: 151
Cette semaine: 374
Total: 997774

Autres sites velocanauxdodo

En bref

Toutes les pages sont accessibles par le menu sous l'image de bannière.
-----
Pour réagir sur une page ou un article utilisez les commentaires.
-----
Pour nous contacter allez sur la page contact

Carte interactive

Catégories

Randos vélo

Croisières

Rigoles

 

Parmi les ouvrages nécessaires au fonctionnement d’un canal il en est un, méconnu, souvent invisible mais indispensable pour son existence même. Outre la tranchée, tout le monde connait ce qu’est une écluse et son fonctionnement et donc le bief partie plane entre deux écluses. Tout le monde admire les tunnels qui transpercent les collines, les ponts canaux qui enjambent les fleuves. A vélo ou à pied, nous randonnons sur les chemins de halage.  Le déversoir est déjà moins connu, mais le nom même nous indique qu’il doit servir à évacuer le trop plein d’un bief. Mais d’où vient l’eau? Pour une rivière, on sait remonter jusqu’à la source, mais pour un canal où est la source? C’est le rôle de la (ou des) rigole(s) d’alimentation qui permettent l’alimentation en eau du canal par déclivité naturelle

En schématisant, il existe deux types de canaux. Le canal latéral et le canal de jonction.

  • Le canal latéral suit le cours d’une rivière sur toute sa longueur ou pour contourner certaines parties difficilement navigables. Le canal est facilement alimenté par la rivière elle même en prenant l’eau en amont d’un bief.
  • Le canal de jonction permet  de relier deux bassins, par exemple la Seine et la Loire. Le canal de Briare est le premier canal de jonction au monde à avoir été réalisé (1642). On comprend bien que pour relier les 2 vallées il va falloir passer par un point haut: le seuil (petit col!) qui doit impérativement être alimenté en permanence pour assurer la continuité du canal. Pour le canal de Briare il a fallu creuser des étangs pour récupérer les eaux de ruissèlement et un réseau de rigoles pour amener cette eau ainsi que celle du Loing vers le bief de partage.

A partir du XIXème  siècle des pompes à vapeur permirent de remonter des eaux avec de meilleurs débits et une continuité saisonnière que ne pouvaient pas fournir les rigoles (canal de Briare par exemple). Mais certaines fonctionnent encore (rigole de la Plaine sur le canal du midi).

On pourra trouver d’autres informations les canaux et rigoles sur Wikipedia ici et  et sur le canal de Briare.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

captcha

Please enter the CAPTCHA text

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.